Directeur d’Eiffage routes sur l’Ouest Languedoc-Roussillon qui comprend l’Ouest-Hérault, l’Aude et les Pyrénnés-Orientales, Thyl Zoete nous parle de son entreprise implantée sur un territoire au potentiel d’attractivité économique gigantesque. Rencontre.

 Eiffage… ce nom s’affiche partout sur le territoire. En quoi consiste exactement l’activité de votre entreprise ?

En effet, oui .Nous sommes une entreprise de travaux publics et de constructions routières considérée comme l’un des leaders de l’aménagement du territoire. Nous sommes principalement basés à Saint-Thibéry, Frontignan et Thézan. Le groupe a racheté il y 25 ans une PME basée à Frontignan et en a conservé toutes ses implantations historiques. Aujourd’hui, plus de 190 personnes travaillent sur ce territoire de Sète Cap d’Agde Méditerranée.

Au vu de votre activité, vous semblez avoir de bonnes perspectives pour Eiffage ?

Et pour cause, nous sommes sur un territoire attractif avec plusieurs gros projets : la LGV Montpellier-Béziers ou encore la gare maritime de Sète. Ce sont des projets emblématiques. Nous voyons que la conjoncture économique est compliquée, nous subissons une hausse des matières premières, et puis il y a la guerre en Ukraine. L’écosystème du monde de la construction est perturbé, mais grâce à l’attractivité du territoire, à nos ambitions, à notre caractère innovant, grâce au tourisme qui est un élément émulateur, de nombreux projets sont là. Il nous faut entretenir le patrimoine, améliorer l’aspect mobilité… Nous sommes par ailleurs liés aux politiques publiques des collectivités locales. Il y aura toujours des infrastructures à réaliser. Je suis donc plutôt confiant quant à l’avenir.

En quoi les points forts du territoire boostent l’activité d’Eiffage ?

Le territoire est bien irrigué au niveau des infrastructures. L’autoroute A9 le long du littoral nous permet d’avoir un trafic et de développer différentes économies liées à notre activité. L’A75 nous offre une infrastructure de mobilités et de transports. Cet axe Nord-Sud complète l’axe Est-Ouest de l’A9.

La qualité de vie joue-t-elle en votre faveur pour recruter la main d’œuvre et disposer de salariés fidèles ?

Nous avons la mer, l’arrière-pays, un aéroport, un foncier attractif pour les salariés. Nous sommes proches d’une métropole. On a tout pour porter haut ce territoire. Nous sommes bénis des dieux ! Certes, on s’aperçoit qu’il est aujourd’hui difficile de recruter mais tous les éléments sont réunis pour développer nos entreprises.

D’où l’idée de créer Blue Invest, l’agence d’attractivité économique sur les Agglos de Sète et Agde. Qu’en pensez-vous ?

Cela prouve que les systèmes politique et économique se mobilisent pour créer une dynamique et faire évoluer ce territoire qui a du potentiel. L’Agglo d’Agde a développé un incubateur pour aider les start-ups à s’installer, Montpellier a misé sur une université connectée avec Sète Agglopôle…  Il nous fallait une agence d’attractivité pour faire la promotion du territoire. Le tourisme reste la première économie mais on peut y développer de l’industriel. Le projet d’hydrogène à Béziers ou encore la pépinière d’entreprises Gigamed, ces sujets vont contribuer au développement de ces deux territoires. Il faudra que la formation suive aussi.

Vous estimez que la présence de Blue est désormais indispensable sur ces territoires ?

Clairement. Elle a beau être toute récente, l’agence Blue répond à un besoin et une demande du territoire. Aujourd’hui, un chef d’entreprise qui décide de s’implanter dans ce merveilleux endroit n’a pas le temps et a besoin d’accompagnement sur la recherche de foncier, les démarches administratives, la mise en relation avec les meilleurs interlocuteurs ou collectivités pour recruter. Blue va créer une dynamique. Elle va donner l’occasion aux entrepreneurs de se sentir accueillis, désirés. Elle va être un facilitateur. C’est ça qui va faire la différence. L’agence va prouver que l’on peut sortir des métropoles, profiter d’une qualité de vie incomparable, s’implanter sur des territoires innovants et chargés d’atouts. Blue a donc un bel avenir et un beau challenge à relever pour que ce territoire se développe encore plus !

Partager :